«

»

L’Europe, dernier rempart à la liberté d’expression ?

Aaahhhh la liberté d’expression, c’est vraiment un sujet qui fait débat ces derniers temps en Europe . Et dans cet article j’aimerai qu’on jette un coup d’œil à la position de l’UE !

Les Hadopi, Loppsi & co en France – la Loi sur les médias en Hongrie ; sont tant d’exemples décriés par un grand nombre mais qui fleurissent de plus en plus et qui ne sont pas égaux dans le traitement.

La loi sur les médias en Hongrie : pour rappel, cette loi adoptée le 21 décembre par le Parlement Hongrois apportait une série de mesures destinées à encadrer les médias.  Mesures soumettant les médias à de lourdes amendes : jusqu’à 720 000 € pour les télévisions et 90 000 € pour les journaux ou les sites Internet, s’ils ne paraissant pas « équilibrés politiquement » ou « entravant la dignité humaine » (la loi n’en précise pas plus).  Le tout sous la régie de 5 membres du parti politique de Viktor Orban…

Très objectif tout cela me direz vous ! L’affaire a fortement marqué les journaux Hongrois qui en signe de protestation ont publiés des Unes vides. L’Allemagne et le Luxembourg ont sévèrement condamné cette politique, pressant l’affaire devant la Commission Européenne.

Commission Européenne qui ce Lundi a réussie à faire céder M.Orban, qui accepte d’apporter des changements à sa Loi. Budapest ce dit d’ailleurs prêt à amender son texte s’il s’avérait ne pas être conforme au Droit Européen. Affaire à suivre donc !

Ici l’intervention de l’UE a permit de faire avancer le problème, même si pour le moment rien n’est résolu, vu que la loi est toujours sur les rails !

Un commissaire du gouvernement Français à l’ARCEP : Cet autre sujet rencontre les foudres de l’UE. En effet, le gouvernement Français via cet amendement pourrait avoir un accès gênant à une autorité de régulation indépendante…

En tout cas l’Europe à menacée hier la France d’une procédure d’infraction à la législation de l’Union, si elle persistait dans cet voie. La commissaire européenne Neelie Kroes regrettant que le gouvernement Français ne veuille pas communiquer à ce sujet, alors que le vote au Sénat aura lieu demain.

Loppsi 2 : Cette Loi fait parler d’elle (peut être à moins grande échelle que l’Adopi) et dernièrement c’est les syndicats de certains opérateurs qui sont montés au créneau, qualifiant l’Assemblée Nationale de « festival d’incompétence, où, au nom du tout-sécuritaire, ce texte fourre-tout met à mal des principes fondamentaux, notamment en matière d’Internet, avec le blocage annoncé des sites au nom de la lutte contre la pédopornographie ».

Une chose est sure, cette Loi semble bien trop floue pour pouvoir être appliquée correctement… Permettant de bloquer l’accès à un site considéré comme « manifestement » pédopornographique, les dérives sont trop facile d’accès, et alors que le Kill Switch fait débat aux USA, la France s’apprête à faire passer une alternative à cette solution ! Je m’explique, la loi peut aisément être utilisée pour bloquer les réseaux sociaux sur lesquels circulent parfois ce genre de données honteuses… J’extrapole un peu, mais le texte le permet !

En tout cas la Loi Loppsi me parait aussi alarmante que la loi sur les médias Hongroise, mais son but étant la chasse à la pédopornographie, aucunes réelles actions ne vont encore à l’encontre de cette loi !

Via 01.net et Lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>